soins cheveux afro

8 choses que vous avez toujours voulu savoir sur les cheveux afro

Ah les cheveux afro, quelle affaire. C’est, bien entendu, important pour la plupart des femmes dans leurs routines quotidiennes. Mais les cheveux afros sont également régis par les nombreuses règles culturelles qui les entourent. Finalement, entretenir des cheveux afro peut nécessiter des compromis entre plusieurs cultures et les normes de beauté respectives. 

Le saviez-vous ? Pour les femmes noires en particulier, une coiffure peut souvent être considérée moins comme un choix esthétique que comme un choix politique. En tout cas, en termes de coiffure tout est mûrement réfléchi. 

Les femmes aux cheveux frisés dépensent beaucoup de temps et d’argent pour entretenir leurs cheveux 

De nombreux produits de soins capillaires pour cheveux afro sont à leur disposition. Pourtant, quelque chose d’aussi essentiel à une identité est souvent mal compris par des personnes extérieures à la culture africaine. Nous sommes là pour éclaircir les malentendus sur les cheveux afro. Et contribuer à dissiper les préjugés sur les races ! 

Les cheveux afro sont littéralement différents de tous les autres cheveux

Alors que les autres peuples de la Terre ont des cheveux droits, ondulés ou bouclés, la plupart des africains ont, à des degrés divers, des fibres capillaires finement bouclées. Il peut se présenter sous forme de spirales, de bobines, de boucles, de zigzags ou d’autres courbes. C’est pourquoi le cheveu afro a tendance à grandir plutôt vers le haut que vers le bas. On peut ainsi créer des coiffures défiant la gravité.

La croissance des cheveux afro

C’est un mythe que les cheveux afro ne poussent pas. Tous les cheveux humains poussent d’environ un centimètre par mois, en fonction de votre santé et de votre génétique. Avoir les cheveux longs dépend vraiment davantage de la quantité de cheveux que vous coupez.

 

Les cheveux afro, parce qu’ils sont bouclés, peuvent être plus faibles que les cheveux plus droits. Chaque courbure de la mèche représente un point faible de la tige du cheveu, ce qui la rend plus sujette à la casse. Tout cela signifie qu’il faut un peu plus de soin pour éviter la casse. Nous avons donc tendance à avoir les cheveux plus courts, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne poussent pas.

 

Une permanente = un lissage définitif

 

Lorsque les femmes non noires se réfèrent à une permanente, elles font référence au lissage permanent de leurs cheveux.

Pendant des siècles, les afro-américains, ont été forcé à avoir l’air aussi européens que possible. Donc, lisser les cheveux avec des produits chimiques, un kit de lissage ou un fer à lisser était la seule façon pour une femme noire de paraître «présentable». 

 

Les cheveux afros naturels ont connu une résurgence pendant l’ère des droits civiques et ont continué de gagner en popularité. Les cheveux naturels ne sont pas nécessairement un symbole de la fierté communautaire du porteur, mais c’est certainement un signe d’acceptation. 

Les peignes fer à lisser sont un ennemi du cheveu frisé

Le peigne chaud ou fer à lisser à l’ancienne est pour certaine un appareil de torture médiéval utilisé pour punir les femmes noires;

C’était un morceau de métal avec une poignée qui se tient au-dessus d’un feu ou sur une cuisinière. Une fois qu’il est assez chaud, il est utilisé pour «presser» les boucles. Et on se brûle les oreilles, la nuque et le cuir chevelu.

Le lissage à chaud est pour la plupart passé de mode, toute femme noire de plus de 20 ans se souvient d’avoir été brûlée par cet instrument de tortue. des kits de lissage coréen, japonais, au caviar, au tanin…sont disponibles sur commande.

Pas trop de shampoing

Le secret pour avoir de beaux cheveux brillants et sains est dans l’équilibre des huiles naturelles que nous produisons tous. Avec les cheveux raides ou ondulés, la graisse se déplace assez facilement le long de la tige. Mais si vos cheveux sont très bouclés ou crépus, il est plus difficile pour la graisse de traverser ces boucles. Ainsi, alors que les cheveux raides peuvent se laver les cheveux beaucoup pour éviter l’excès d’huile, les femmes noires s’inquiètent davantage de maintenir ce qu’elles ont ou d’en ajouter plus. Si nous lavions nos cheveux tous les jours, ils seraient secs et abîmés.

 

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *